novembre 14

C’est quoi être papa en 2016 en France?

Papa travaille

3  comments

L’UNAF (Union Nationale des Associations Familiales) a publié en 2016 une étude sur ce que ça signifie d’être père aujourd’hui.

Plus de 11 000 papas français de 48 départements français ont répondu à un questionnaire. La représentativité a l’air bonne vu que toutes les catégories socio-professionnelles et les tranches d’âge sont représentées.

Je vous donne ici un résumé des points importants selon moi:

  • Les papas d’aujourd’hui ne veulent pas faire comme leur propre père (86%) en terme d’éducation. La rupture est assez frappante et la volonté de se différencier de son père peut s’expliquer par l’évolution de la place du père aujourd’hui et la forte réorganisation des modèles familiaux. L’étude montre aussi que les papas modernes veulent être beaucoup plus impliqués dans l’éducation de leur enfant.
  • Les papas trouvent que la place du père est vue de manière secondaire par les médias et par la société en général. (52% pensent que la société considère le rôle du père comme moins important que celui de la mère) Et également les papas interrogés ont le sentiment en majorité qu’ils sont défavorisés lors des décision de justice notamment dans le choix du lieu de résidence dans le cas de divorce. Certains sont amers : « le rôle des pères a changé mais la justice non » ou « la justice privilégie la mère, le père est là pour payer la pension même si la maman a un bon salaire ». Mais d’autres trouvent que les choses évoluent et que la justice a rendu des verdicts conformes à leur volonté.  Malgré ça, les étude objectives sur l’attribution des résidences montrent que dans plus de 80% les décisions correspondent à la volonté des parents. Il y a  donc un décalage entre le ressenti de certain et la réalité de chiffres.
  • Pour les papas interrogés, être un bon père signifie en majorité une combinaison entre un investissement important auprès de des enfants, une définition des règles et des limites et une transmission des valeurs. Les papas d’aujourd’hui veulent préparer leurs enfants à la vie d’adulte qui les attends.
  • Les papas considèrent que bien qu’ils fassent les mêmes choses que la mère avec leurs enfants, ils le font de manière différente. La paternité reste donc pensée comme différente de la maternité, et ceci est expliqué par les papas par une différence de caractère.
  • Presque la moitié (47%)  des papas souhaiteraient passer plus de temps avec leurs enfants. Ces papas attribuent ce manque de temps à leurs activités professionnelles en grande majorité. Pourtant peu semblent enclin à réduire ou modifier leurs activités pour se rendre plus disponible.  On peut se demander dans quelle mesure cet impensé est un héritage de la division traditionnelle des rôles, la conséquence de résistances des employeurs, d’une autocensure de la part des pères ou d’un comportement « rationnel » face à des inégalités salariales?
  • La majorité des papas français déclarent d’être sentis pères au moment de la naissance de l’enfant et ce sentiment s’accompagne dans la plupart des cas d’une présence forte au moment de l’accouchement et des premiers jours de la vie de l’enfant. De fait, plus de la moitié des papas ont pris les 11 jours de congés légaux à la naissance de leur enfant.
  • On observe une augmentation de la participation des pères aux taches les jours non travaillés. Cependant l’analyse de la répartition des taches dans le couple entre jours travaillés et jours non travaillés montre que les papas ne privilégient pas les taches considérées comme maternelles, comme le coucher, la toilette ou le suivi médical. Comme si il y avait une division établie « de fait » au sein du couple…

En conclusion, ce qui ressort de l’étude est que les papas d’aujourd’hui souhaitent être plus investis dans l’éducation de leurs enfants et souhaitent passer plus de temps avec eux en se différenciant de la paternité qu’ils ont vécu. Les pères souhaitent plus d’égalité mais reconnaissant une différence avec la mère : est ce par souhait d’échapper aux taches les plus ingrates ou pour ne pas renoncer à leur carrière?

L'auteur

Papazen

Je partage dans ce blog mon expérience de papa.

Vous pourriez aimer également ces articles

Les meilleurs livres jeux pour les enfants de 4 à 7 ans

Mes top livres pour les enfants de 3 à 5 ans

Notre top livres sur les loups pour les enfants

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked

  1. Tout ça, c’est nouveau pour moi et j’avoue que je ne me suis jamais posé autant de questions sur le rôle d’un père au sein d’une famille. C’est gentil d’avoir publié cet article. Il m’aidera beaucoup.
    Au revoir

    Reply

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}